Le Génie des Abeilles sortira le 21 septembre dans toutes les librairies

Nous venons de finir notre nouveau livre après deux ans de voyages en Allemagne, en Argentine, des prises de vue en studio dans le sud de la France.

Bientôt le making Off en vidéo.

Quand j’ai lu L’étonnante abeille de Jürgen Tautz, une vision multidimensionnelle des abeilles s’est présentée à moi et qui rendait mes connaissances plus vivantes et plus palpables. Pour moi, la science rencontrait la poésie de la vie et j’ai eu envie de créer des images nouvelles pour montrer la magie et l’intelligence du monde des abeilles.

Pour les réaliser, je suis devenu apiculteur et j’ai voyagé avec mes ruches dans des lieux sauvages du sud de la France, pour la constance de la lumière et de la température, à la recherche de beaux microcosmes. J’ai renouvelé mon matériel, installé un studio photo mobile, construit et modifié des ruches, créé des labyrinthes et des tunnels de vols pour illustrer le travail des scientifiques… Pour respecter le clair obscur de la ruche, j’ai travaillé la douceur de la lumière et exploré tous les possibles de la macro photographie et de la micro photographie avec des objectifs de microscope. Certaines images représentent des scènes de quelques millimètres, avec moins d’un millimètre de netteté avec des abeilles toujours en mouvement. En extérieur, j’ai utilisé la photographie en haute vitesse pour figer le vol des abeilles. Installé des ruches modifiées pour créer des fresques et montrer l’impossible. En studio, certaines images utilisent la technique de photo stracking (l’assemblage de centaines de photos) pour avoir des profondeurs de champ révélatrices en micro photographie, où le réel est agrandi 5 à 10 fois. Les images les plus étonnantes comme la fécondation de la reine en vol ont été réalisées avec un piège photographique sur un échafaudage à huit mètres du sol. Après des jours d’attente, j’ai eu la chance d’observer pendant deux heures les vols de fécondation qui se déroulaient tout autour de moi, un vrai moment de bonheur…

Je savais que l’écriture de ce livre était difficile, Sylla a magnifiquement relevé ce défi. Elle a travaillé en synergie avec Jürgen Tautz, à partir de ses travaux, réactualisés et complétés par les études les plus récentes et par des rencontres avec d’autres scientifiques. Elle a su rendre leurs recherches intelligibles et vivantes, en les enrichissant de la poésie que lui a inspirée l’intimité des abeilles.

Il y a beaucoup d’amour dans ce livre, celui qui lie les fleurs aux abeilles, et celui qu’elles nous inspirent.

Éric Tourneret

 

 

Ce contenu a été publié dans Exhibitions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.