Sur les grilles du Jardin du Luxembourg

PARTAGER LA GRANDE HISTOIRE DES ABEILLES ET DES HOMMES À TRAVERS LE MONDE

C’est l’aspiration de l’exposition « les routes du miel », fruit du travail d’Éric Tourneret, présentée par le Sénat sur les Grilles du Jardin du Luxembourg du 19 septembre 2015 au 19 janvier 2016.

Éric Tourneret nous invite à découvrir, au travers de 80 images exceptionnelles, l’univers des abeilles et la diversité des stratégies de récolte que les hommes ont développées pour l’amour du miel. Cette vaste fresque est le fruit de dix années de reportages dans 20 pays sur cinq continents. Des pasteurs nomades de la vallée de l’Omo en Éthiopie, où l’hydromel coule à flots lors de l’initiation des jeunes hommes, aux industriels du miel qui déplacent leurs ruches par camions entiers lors des grandes transhumances, aux Irulas du sud de l’Inde bravant les falaises pour la récolte des abeilles géantes.

Publié dans Exhibitions | Laisser un commentaire

EXHIBITION « THE HONEY ROADS »

Fences of the Luxembourg Gardens
from September 16, 2015 to January 19, 2016

An exhibition organized by the Senate on the fences of the Luxembourg Gardens from September 16, 2015 to January 19, 2016

1,000,000 visitors over the 4 months

« The Honey Road » exhibits 80 photos about the world of the HONEYBEES on all continents

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

LE LIVRE « LES ROUTES DU MIEL » EN PRE COMMANDE

http://www.editions-hozhoni.com/?p=1737

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’exposition « Les Routes du Miel » officiellement programmée sur les grilles du Sénat

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les Routes du Miel, l’exposition sur les grilles du Jardin du Luxembourg

Bonjour à Tous. J’ai besoin de vous pour le FINANCEMENT communautaire pour l’EXPOSITION sur les grilles du Sénat. L’événement ABEILLES de l’automne à Paris. Devenons jardiniers de la biodiversité!
Participez à l’aventure :

 

3tVq83RlC_o

Et lancement du site de l’exposition avec les partenaires : http://www.lesroutesdumiel.com

Merci à tous

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

 » LES ROUTES DU MIEL » sur les grilles du Sénat de la République

L’EXPOSITION POUR LES ABEILLES
du 19 septembre 2015 au 19 janvier 2016
« Montrer à travers l’apiculture traditionnelle ce que furent la diversité et le dynamisme des civilisations agricoles européennes disparues avec la Première Guerre mondiale.
Découvrir l’apiculture moderne, contemporaine qui autour du monde est victime des rapports des hommes à l’agriculture et à la nature.

Composée de 80 photos exceptionnelles, l’exposition « Les routes du miel » d’Éric Tourneret prendra place pendant 4 mois au cœur de Paris sur les grilles du jardin du Luxembourg.
À partir de l’automne 2015 pendant la conférence climat PARIS 2015- COP 21

1 000 000 de visiteurs sur 4 mois, relation presse, synergie éditions, Radios, TV

Rendez-vous des Parisiens, le jardin du Luxembourg est une oasis de nature au cœur de Paris et attire les visiteurs du monde entier.
L’exposition débutera pour les journées du patrimoine et bénéficiera de l’influence touristique des fêtes de fin d’année.

PARTENARIATS ET COMMUNICATIONS

Charlotte Dumas, chargée de projet
Email : dumascharlotte@hotmail.com
Tél. +33 (0)6 09 85 63 31

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Exposition Cueilleurs de Miel du 8 février au 20 Septembre 2015 à Saint Brieuc

Cueilleurs de miel
Les photos d’eric tourneret nous transportent de la cueillette la plus rudimentaire des chasseurs de l’Himalaya aux récoltes nocturnes en brousse camerounaise, à l’élevage d’abeilles sans dard au Mexique et jusqu’aux toits de Paris à la rencontre des nouveaux apiculteurs urbains…
En extérieur à la maison de la baie : http://www.saintbrieuc-agglo.fr/culture-et-sport/la-maison-de-la-baie/les-animations-grand-public/

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Exposition de 100 images grand format au Parc en Champagne à REIMS du 21 juin au 2 novembre. Large exhibition in Reims from the 21 June to the 2 November.

Pour un pique nique entre amis avec une coupe de Champagne, venez nombreux à l’exposition de 100 images dans le Parc en Champagne.













http://www.reims.fr/actualites–1879/fiche/des-abeilles-et-des-hommes-1.htm

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le peuple des abeilles : une exposition sensible et exceptionnelle ! à ROISSY EN FRANCE

Le peuple des abeilles : une exposition sensible et exceptionnelle !

A Roissy-en-France, ce sont les abeilles qui font le printemps. L’exposition « Le peuple des abeilles » d’Eric Tourneret, photographe de l’agence LightMediation est visible dès ce mois de Mai dans le parc de la mairie et présente 80 photos d’une qualité technique exceptionnelle.

Pendant une année, vous aurez ainsi l’occasion de partir en voyage au coeur d’une ruche, de découvrir le vol nuptial de la reine, la pollinisation des fleurs et l’extraordinaire travail des abeilles. Une histoire, magnifiquement racontée, image par image par ce professionnel à l’oeil vif et passionné par ces insectes qui jouent un rôle essentiel dans tout l’éco-système : « à les observer, on découvre un univers de partage et d’économie qui pourrait servir d’exemple à l’humanité » raconte Eric Tourneret.

A travers cette nouvelle exposition, la ville de Roissy s’inscrit plus encore dans sa politique volontariste de développement durable. Une exposition qui ne doit rien au hasard, car depuis septembre 2012, la ville accueille au Verger (derrière l’église), un rucher composé de six ruches.

L’an dernier, nos butineuses roisséennes avaient produit 160 kg de miel! Une première récolte très encourageante accompagnée d’un indicateur environnemental factuel : oui il fait bon de vivre à Roissy-en-France !

http://www.hotels-roissy-tourisme.com/diffusio/fr/agenda/vos-rendez-vous/roissy-en-france/exposition-le-peuple-des-abeilles_TFO200305707123.php

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Deux apicultrices dans l’Adamaoua au Cameroun pour un projet de développement financé par l’association

Les deux intervenantes :
Lucie Hotier, 29 ans, apicultrice, salariée au Centre Nationale de Recherches Scientifiques
Elisa Blanchard, 25 ans, apicultrice, chef d’exploitation apicole

Déroulement du séjour :
Arrivée le 8 mars à Yaoundé (capitale du Cameroun), atterrissage tard le soir. Nous avons donc pris une chambre d’hôtel dans la ville.

9 mars : premier contact avec Nana Saïdou, président du GIC (groupement d’intérêt économique) des apiculteurs de l’Adamaoua, redéfinition du projet, leur attentes, leurs objectifs. Dans l’après-midi départ en train direction Ngaoudal dans l’Adamaoua, région connue pour ses nombreux apiculteurs et pour son miel fameux vendu jusque dans les pays voisins du Cameroun, notamment au Nigéria.
Lundi 10 mars : arrivée à Ngaoundal, nouvel entretien avec Nana Saïdou et également d’autres apiculteurs, mise en place du planning du séjour : 3 jours de formation sur les abeilles et l’apiculture. Ensuite 3 jours de visites sur le terrain pour voir leurs ruches, assister aux récoltes, conseiller, apporter des améliorations.

Mardi 11 mars : premier jour de formation, rencontre avec une quinzaine d’apiculteurs de l’Adamaoua, présentation du projet des 250 ruches, état des lieux des avancées de celui-ci. Puis nous avons commencé la formation par la vie de la ruche. Ensuite, nous avons vu la relation homme/abeille, l’apiculture occidentale, l’apiculture au Cameroun, avantages et inconvénients des différentes pratiques. Nous avons beaucoup insisté sur le fait qu’ils ont encore la possibilité de faire une apiculture douce tout en produisant du miel, car leur environnement n’est pas pollué, leur abeille est endémique, et que tout ça il faut le préserver à tout prix. Pour illustré les pratiques de l’apiculture à outrance, nous leur avons montré un petit reportage sur les problèmes de pollinisation en Chine, où ils sont maintenant obligé de polliniser les arbres fruitiers à la main pour espérer une production de fruits. Nous leur avons expliqué qu’ils ont une chance incroyable de travailler dans de telles conditions (absence de Varroa) et pour préserver cela il ne fallait surtout pas importer des abeilles étrangères même sous prétexte de produire davantage car cela pouvait ramener des maladies, des parasites exotiques que leurs abeilles ne pourront pas combattre. Ils ont été très à l’écoute des ces problèmes.

Mercredi 12 mars : deuxième jour de formation, nous avons vu les cycles, la biologie et la physiologie de l’abeille. Les personnes étaient très intéressées et s’émerveillaient en découvrant toute les aptitudes des abeilles, notamment leur danse pour communiquer sur les sources de nourriture. Ensuite Lucie a fait une présentation sur le travail des chercheurs au sujet du cerveau de l’abeille et a expliqué que grâce à ces travaux là on sait par exemple que les abeilles ne voient pas le rouge, toutes ces découvertes nous permettent de mieux servir l’abeille.

Jeudi 13 mars : Tous ensembles nous avons construit un calendrier de travail qui décrit les différentes étapes au cours de l’année, miellées, cueillettes, essaimages. Ceci nous a permis de mieux comprendre leur apiculture et d’ouvrir le débat entre les apiculteurs. Nous avons discuté du travail fait sur le miel, la cire et quelles améliorations pourront être faites, quelles sont les normes européennes sur ces produits, qu’attendent les consommateurs, les prix. Nous avons parlé des vertus du miel, de la propolis et quels sont les procédés d’extraction qui ne les altèrent pas.
Les personnes présentes lors des 3 jours de formations étaient des représentants de leur propre GIC, en général un groupe d’apiculteurs d’un même village et sont chargés de faire à leur tour une restitution de la formation à leurs collègues apiculteurs.

Vendredi 14 mars : village de Massim, visite et récolte dans deux ruches kenyanes. Ils ont souscrit au projet national de développement de l’apiculture un emprunt d’argent pour l’achat de 50 ruches kenyanes.

Samedi 15 mars : village de Mafil, récolte de nuit d’une première ruche rectangulaire accrochée dans un arbre et d’une seconde ruche traditionnelle à une entrée, dans un arbre. L’apiculteur n’était pas protégé des abeilles et sous la pression des piqures a fait tomber la première ruche au sol les abeilles sont devenues alors très agressives et ont chassé tous les spectateurs. Il a été difficile de récolter le miel car les abeilles étaient, à cause de la chute, écrasées dans les rayons de miel. Des combinaisons semblent nécessaires en ce qui concerne ces apiculteurs. Nous avons donné au GIC des apiculteurs de l’Adamaoua une combinaison afin qu’ils puissent reproduire ce model et distribuer à tous les membres une combinaison fabriquée sur place.

Dimanche 16 mars : village de Ngatt, nous avons récolté de nuit une ruche traditionnelle à deux entrées qui était posée dans un arbre mais à hauteur d’homme, cette récolte a été époustouflante, sans combinaison et avec des gestes très précis et très doux cet apiculteur a pu récolter sa ruche avec un minimum de piqures.

Expérience et ressenti personnel :
Nous avons été agréablement surprises par la chaleur de l’accueil que ce soit de la part des apiculteurs ou de la part du maire, du sous-préfet, du commissaire, qui ont tout fait pour que notre séjour se déroule dans les meilleures conditions et sans encombre.
Nous avons été également très surprises lors de notre entretien avec Nana Saïdou, c’était la veille du début de formation, où il nous a appris que nous devions donner une enveloppe aux personnes voulant participer à la formation, que ici cela se faisait comme ça, les intervenants payaient les participants, il fallait respecter leurs habitudes… Nous lui avons expliqué que chez nous on faisait plutôt l’inverse mais comme on été chez eux et bien… on a dit d’accord, cependant nous avons trouvé un compromis : si nous donnions 1000 francs CFA à chaque participant, alors le total de l’enveloppe servirait à payer les repas du midi pour tous le monde et nous mangerions tous ensembles. Nous trouvions cela plus chaleureux que de donner des billets à chacun. Nous avons remarqué plus tard que nous devions quoi qu’il arrive donné de l’argent un peu partout, c’est comme cela que ça marche « le blanc donne l’argent ». Nous craignions que ce rapport à l’argent fausse un peu les relations que l’on avait avec eux mais finalement une fois habituées à cette impression de se faire toujours arnaquer, nous avons pu réellement tisser des liens avec quelques uns d’entre eux !

Nous gardons de ce voyage une vraie expérience de vie, rencontrer ces personnes qui ont des vies, des coutumes, des histoires tellement différentes des nôtres et de partager ce même amour de la nature et des abeilles nous a vraiment enrichi. Grâce à ce voyage, notre regard sur l’apiculture a changé, on se rend compte qu’il existe des milliers de formats de ruche différents et donc des milliers de façon de travailler avec les abeilles, et ça ce n’est pas ce que l’on apprend à l’école !

Publié dans Exhibitions | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire